Pourquoi Civilization VI est mon jeu vidéo préféré ?

Bonjour à toutes et à tous. Je n’en parle jamais mais mon passe-temps favori ce sont bien les jeux vidéos … enfin plutôt un seul … Mais il est tellement incroyable que ça se comprend.

Sid Meier’s Civilization VI est incontestablement mon jeu vidéo préféré de tous les temps et je vais vous dire pourquoi.

Petite présentation

Sid Meier’s Civilization VI est un jeu de stratégie au tour par tour. On y contrôle un empire que l’on doit développer de l’ère antique à aujourd’hui en créant des villes et en aménageant le territoire qui l’entoure, dans le but d’obtenir une des victoires disponibles. Oui, il y a bien plusieurs victoires différentes, dit autrement plusieurs moyens de remporter la partie.

Sorti le 21 octobre 2016 sur PC, le jeu s’est depuis enrichi de plusieurs extensions avant de sortir sur Nintendo Switch le 16 novembre 2018 puis sur PS4 et XBOX One le 22 novembre 2019.

Si il n’y en avait qu’une vingtaine à la base à l’heure actuelle 51 civilisations sont disponibles dans le jeu suites aux différents ajouts l’ayant enrichi.

Raison n°1 : chaque dirigeant/empire est unique

Que vous choisissiez un pays existant encore aujourd’hui comme la France, l’Espagne ou les États-Unis, ou un pays ou encore un peuple ayant disparu depuis bien longtemps (les Aztèques par exemple), aucun ne se jouera de la même manière. Bien sûr l’objectif est plus ou moins le même, enfin ça dépend quelle victoire vous visez mais chaque empire et chaque dirigeant ont leurs propres caractéristiques qui les différencient des autres.

Ces caractéristiques ont une vraie origine. La France, par exemple, a un aménagement exclusif nommé Castel, un château qui ne peut être construit qu’au bord d’une rivière, référence directe aux châteaux de la Loire. Le Japon gagne des bonus en construisant ses quartiers côte à côte, référence au fait que le pays soit petit avec une grosse population, obligeant une forte densité.

Dans l’ensemble le jeu arrive à être équilibré. Si il y a bien quelques civ qui semblent plus fortes sur le papier (notamment les dernières ajoutées (Babylone …)) il est possible de remporter la partie avec n’importe laquelle, du fait des différentes victoires disponibles et des avantages qui permettent à chaque civ de se tourner plus facilement vers l’une d’entre elle.

Raison n°2 : un jeu complet

Avec les nombreux ajouts des différents DLC, j’estime que le jeu est complet. Rien qu’au sein de son empire il y a tellement de choses à gérer, la science que l’on génère pour pouvoir trouver de nouvelles technologies plus rapidement, l’or que l’on gagne et qui offre de nombreux débouchés. Je ne fait qu’effleurer l’essence même du jeu qui va bien au-delà du territoire que l’on acquiert. Des relations avec les autres pouvant entraîner une guerre mondiale comme un monde de paix aux catastrophes naturelles pouvant détruire ce que nous avons mis de nombreux tours à construire … Et justement …

Raison n°3 : Le plaisir de construire

La transition est parfaite car je pense que si il ne devait y avoir qu’une raison ce serait celle-ci. Le plaisir de construire, de voir le résultat de centaines de tours passés à développer son territoire.

Certains prendront peut-être plus de plaisir dans une partie militaire en conquérant les territoires des autres (et certaines civ sont clairement axées pour), mais personnellement c’est en construisant des merveilles et en attirant des personnages illustres ayant marqué l’histoire, la vraie, par leur plume, leur pinceau, leurs mains ou leurs découvertes, que je prends le plus de plaisir. Ce n’est pas pour rien que la victoire culturelle est ma préférée (et la France est clairement faite pour).

Raisons n°4 : tout est possible

Le jeu a beau utiliser des évènements et personnages ayant réellement existé, il ne cherche pas à être réaliste. Ce serait même beaucoup plus difficile de l’être d’ailleurs, et je pense qu’on peut même dire impossible.

Le simple fait que dans chaque partie la map sur laquelle on évolue change fait qu’aucune partie ne peut être identique à une autre, même en jouant plusieurs fois de suite la même civ. Et même si on jouait deux parties de suite sur la même map, avec les mêmes civ aux mêmes emplacements de départ, il suffit de changer une action pour modifier le cours de la partie.

Les possibilités sont quasiment infinies, et le sont même de plus en plus avec les nouveaux contenus qui s’ajoutent. Ce qui fait qu’il est difficile de décrocher de ce jeu qui a toujours, au moins souvent, quelque chose d’inédit à nous montrer.


Aujourd’hui cela fait plus de deux ans que je joue à Sid Meier’s Civilization VI. Je disais déjà dès les premiers mois que c’était mon coup de cœur ultime en jeu vidéo (enfin il me semble l’avoir dit). Il est vrai que je ne suis pas un grand joueur, et qu’il y a de nombreux jeux auxquels je n’ai jamais joué, mais je n’ai jamais décroché de celui-ci.

Civilization VI est un jeu beaucoup trop riche pour que j’en parle longuement dans un article. Je vous laisse avec quelques articles qui vous expliqueront mieux le jeu et sa richesse infinie :

Site officiel

Page Wikipédia

Site fan (anglais)


Dites-moi, jouez-vous à Civilization VI aussi ou non ? Connaissiez-vous le jeu ou non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s